Une joaillerie à la fois cérébrale et sensible

Réalisation : Ronan Letourneur

Musique : Jeux d'eau de Maurice Ravel, interprété par Alexis Demont

"Je m'inspire

de figures architecturales ou sculpturales, j'aime l'humilité des formes élémentaires et minimales.

Les bijoux de Maison Mouche sont énigmatiques et interpellent. Ils jouent de la perception. C'est une joaillerie où le vide équilibre le plein, où la précision du trait permet d'aller à l'essentiel.

Ils sont un mariage d’équilibre et d’épure, On ne se lasse pas d’observer leur forme graphique et changeante.

"Le temps de la main...

Prendre le temps de dessiner, respecter les cycles de réflexion et de création.

Lorsque je dessine, je cherche la pureté dans le geste, le chemin le plus court, la précision qui m'amènera à une forme débarrassée de toute fioriture. Comme en architecture, lorsque la structure trouve son point d'équilibre avec le moins de matière possible.

Et surprendre le regard, la forme paraît simple, mais non, c'est plus mystérieux que ça.

Michiyo Deruelles

est franco-japonaise. 

Durant son parcours, elle chemine entre architecture intérieure, dessin animé et design de bijoux. 

De son père, ingénieur en charpente métallique, elle hérite la fascination pour les formes structurelles, la prouesse technique et l'exactitude mathématique. 

Sa mère lui transmet la culture japonaise, le goût pour l'épure et l'équilibre poétique.

Après avoir travaillé de nombreuses années au sein d'une marque de bijoux de haute-fantaisie, elle fonde Maison Mouche. A la confluence de ces trajectoires : symbiose de cultures et de disciplines artistiques.